Actualités

Vaccination Covid-19 : nouveaux créneaux dans les centres locaux

5 août 2021

Le seuil des 10 000 injections a été franchi la semaine dernière grâce aux efforts constants des équipes sur les trois centres communautaires de vaccination du Val de Cher Controis.

Alors que la pandémie repart à la hausse et qu’une grande part de la population n’est pas encore totalement vaccinée, les chassés croisés des vacanciers se déroulent partout en France, mettant en péril la brève accalmie des contagions.

Dans ce contexte, à la demande de la Préfecture, les centres de vaccination de proximité, de Saint-Aignan et du Controis-en-Sologne restent ouverts tout le mois d’août. Le centre de Saint-Georges-sur-Cher renforce aussi le nombre de rendez-vous disponibles chaque semaine.

Ainsi, grâce à ce dispositif, ce sont plus de 1 000 injections qui pourront être réalisées chaque semaine sur la Communauté de Communes.


La prise de rendez-vous s’effectue :

  • en ligne sur Doctolib.fr pour les trois centres de vaccination
  • par téléphone, au 06 33 54 86 03, pour les centres de Saint-Aignan et du Controis-en-Sologne de 9h à 12h du lundi au vendredi.

Beaucoup de créneaux sont actuellement mis en ligne afin de donner au plus grand nombre la possibilité de s’inscrire pour la vaccination.

Pour atteindre au plus vite l’immunité collective, nous devons encourager tous les habitants du territoire, à partir de 12 ans, à se faire vacciner. A ce jour, seulement 62% de Français sont couverts par au moins une injection. Cela reste insuffisant pour que la Covid circule de moins en moins et décroisse. Le virus reste particulièrement virulent et contagieux pour tous ceux qui ne sont pas encore vaccinés. Attention, la vaccination n’empêche pas d’être porteur du virus et contaminer les autres.

Même vaccinés, continuons les gestes barrières ! Maintenons les distances, le port du masque et le lavage régulier, de main tant que l’épidémie perdure.

Rappelons que les vaccins ont fait leurs preuves puisque nous n’avons plus d’épidémie mortelle en EHPAD et que les patients atteints de la COVID admis en réanimation, sont majoritairement non-vaccinés.

Retour à toutes les actualités