Amélioration des logements

Une opération d’amélioration de l’habitat (OPAH) d’une durée de 5 ans est lancée depuis fin 2019 sur le territoire Val de Cher Controis. Ce dispositif a comme objectifs principaux d’accompagner les propriétaires occupants du parc privé dans des travaux de rénovation énergétique, de lutte contre l’insalubrité et/ou d’adaptation du logement aux handicaps et à la vieillesse. Il vise également à remettre sur le marché certains logements vacants par des aides à la réhabilitation destinées aux accédants à la propriété et à développer l’offre de logements locatifs dans des communes « bassins d’emplois ».

Aussi, les élus des communes du Controis-en-Sologne, de Montrichard Val de Cher et de Selles-sur-Cher ont décidé d’accompagner en complément de ce programme la rénovation globale de biens vacants situés aux cœurs des bourgs. Les communes du Controis-en-Sologne et de Montrichard Val de Cher apporteront aussi des aides aux travaux de rénovation de façade dans des secteurs identifiés.

Ce programme d’amélioration de l’habitat est ambitieux avec un objectif de 493 logements subventionnés en 5 ans. Les aides seront attribuées sous conditions de ressources et s’adressent essentiellement aux propriétaires occupants puis aux accédants à la propriété et dans une moindre mesure aux propriétaires bailleurs.

Pour atteindre cet objectif, l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) et la Communauté de communes Val de Cher Controis consacrent réciproquement une enveloppe financière prévisionnelle sur 5 ans d’environ 3 millions d’euros pour la première et de 800 000 € pour la seconde. Ces financements portent sur l’ingénierie et l’aide aux travaux.

Un numéro de téléphone est dédié à l’opération et des permanences ont lieu une fois par quinzaine en 4 points du territoire (Le Controis-en-Sologne, Montrichard Val de Cher, Saint-Aignan et Selles-sur-Cher) dont une partie est réalisée conjointement avec les permanences de l’Agence Départementale sur le Logement du Loir et Cher (ADIL EIE 41).

Les axes de ce programme d’amélioration de l’habitat sont issus d’un diagnostic réalisé par le bureau d’études SOLIHA Loir-et-Cher, enrichi par des ateliers d’échanges avec les acteurs de l’immobilier, les partenaires sociaux et les élus. Le parc de logements privés comprend près de 27 000 logements dont 90 % de maisons individuelles et 10 % d’appartements. Il est relativement ancien, car 80 % des logements ont été construits avant 1990, et 42 % avant 1948. Il s’agit en grande majorité de résidences principales.

Les enquêtes réalisées entre 2014 et 2017 montrent que les propriétaires occupants éligibles aux aides de l’ANAH sont peu nombreux à solliciter un accompagnement pour la réalisation de travaux d’économie d’énergie ou pour des sorties d’insalubrité. Aussi, les partenaires ont priorisé leurs aides sur ces axes d’intervention relevant du thermique et de la réhabilitation. Ces accompagnements apparaissent comme des outils pour le développement des cœurs de bourgs.

Informations au 02 54 79 77 38